viande

Sculptures en terre
pour une réalisation en béton, bois, pierre et porcelaine.

Le veau, c'est un destin tragique.
Celui d'une chair qui restera viande.
veau
terre crue - 40 cm
projet de sculpture en béton - 180 cm
Cette pièce est l'ADN de la série « viande ».

Les pattes arrières du veau sont plus grandes, comme humanisées, pour marquer le sentiment confus d'identité entre l'homme et la bête. C'est la vision du paysan meurtri, courbant l'échine jusqu'à disparaître parmi ses vaches. Et celle du veau, destiné rapidement à l'abattoir, nous regardant avec conscience. C'est l'homme qui devient viande, veau qui devient chair.

La pièce finale sera en béton gris avec d'éventuelles coulures ou traces de plans de joints du moulage. Ce matériaux, par contraste avec la figuration du veau, donnera une puissance brute à la pièce.

veau

sculpture en terre - projet de sculpture en béton - 180x60 cm
Chastel-Sculpture-Viande-Veau-Sérigraphie
Disponible en sérigraphie. Ecrivez-moi à chastel.art@gmail.com
Ce n’est pas mon histoire que je raconte.

Là où j’ai grandi, mangé le blé dur, où je me suis grattée la peau pendant les fenaisons. La joie d’une petite place sur un tracteur, de boire le lait encore chaud de la vache,  de deviner, la tête dans les nuages, le temps des prochains jours, sentir la chaleur fumante des vaches dans l’écurie. Ça, c’est la vision d’une enfant et de son terrain de jeux.

Celle des adultes, c’est le travail qui commence tôt, et finit quand tout le monde est couché. C’est le corps qui lâche, qui meurt petit à petit. C’est l’évacuateur qui est tombé en panne, encore. La question de : va-t-on appeler le véto pour un veau qui ne vaut que quelques sous ?

C’est une histoire qui ne fait pas de bruit. Les gens de là-bas, taiseux qu’ils sont, n’ont pas le temps pour ça. C’est le courage qui ne sert à rien, et le travail qui ne rapporte que de la douleur. Le problème de cette histoire, c’est qu’elle ne fait pas assez de bruit.

C’est la mort d’un monde qui, inévitablement, doit mourir.
danse#1
ronde-bosse - 160 x 100 cm
bois
Mes souvenirs de fermes sont « doux-amers » : des sensations réconfortantes comme une caresse chaude sur le museau d'une vache, qui se confrontent aux visions d'horreur d'un cochon qu'on égorge.

« danse #1 » est un veau décharné, certes, mais il danse. Une douceur qui joue d'une réalité sordide : une danse macabre.

danse#1

- projet de sculpture en bois - ronde-bosse - 160x100cm
Disponible en sérigraphie. Ecrivez-moi à chastel.art@gmail.com
danse#2
terre-cuite - 45 cm
projet de sculpture en bois - 160cm
« danse #2 » est la face miroir de « danse #1 ».

Par une recherche futuriste et guidée par le mouvement, elle transcende sa chair et élève le veau à un rang plus sculptural.

danse#2

sculpture en terre - projet de sculpture en bois - 160x100cm
Disponible en sérigraphie. Ecrivez-moi à chastel.art@gmail.com
duo #1
ronde bosse - 80x140cm
bois
duo #2
ronde bosse - 80x140cm
bois
duo #3
ronde bosse - 80x140cm
bois
Poursuivant la recherche, les « danse#1, #2 » s'assemblent en duo. Comme des taches d'encres, cette symétrie miroir forme des visions dérangeantes, énigmatiques. Ils sont mes cauchemars d'enfant.

Pour ces trois pièces ainsi que pour les « danses », j'ai choisi comme matière le bois. Car en le travaillant d'une certaine manière, on peut obtenir un aspect filandreux et déchiré idéal pour « danse#1 » et au contraire, utiliser sa capacité à faire des formes douces et polies pour « danse#2 ». Son veinage et sa couleur créeront l'unité entre les deux pièces ainsi que pour les « duos ». La nature du bois est à définir entre du tilleul teinté ou du noyer sombre.

Duo #1, #2 et #3

- projet de sculpture en bois - ronde-bosse - 80x140cm
Disponible en sérigraphie. Ecrivez-moi à chastel.art@gmail.com
duo#1, 2 & 3
ronde bosse - 80x140cm
bois
Les pylônes électriques nous mènent vers des hameaux qui autrefois avaient dû se faire appeler « village ».  Aujourd’hui vaincus par l’éloignement de la ville, ils sont devenus des tas de pierres et de crépis grisâtres.

Celle qu’on nomme « LA ville », n’est pas la capitale. Elle est les 18 000 habitants situés à une heure de route. Il faut dire que Paris, la mer, les grèves, n’existent qu’à travers la télé. 

Ceux qui sont restés sont trop vieux et trop malades pour partir, ou trop têtus. D’autres  semblent avoir de l’espoir : celui de pouvoir un jour gagner leur vie et de croire que tous les efforts n’auront pas été faits en vain.

Au milieu de tout ça, il y a des Hommes et des bêtes. 

Du silence, du sang et de la merde.
quartier
terre crue - 9 pièces de 40x40 cm
projet de sculpture en porcelaine
Le veau est majoritairement en second plan dans l'art et cantonné à son rôle de ruminant. Cette série de sculptures est la forte volonté d'exposer cette anatomie de « Viande », de l'encadrer. Ces « quartiers » sont des fenêtres sur chair qui, n'arrivant pas à se situer dans le veau, se confondent à d'autres formes et plis familiers.

Dans le processus de conception, le choix de la porcelaine a été une évidence. D’abord pour ses capacités techniques, qui me permettront de faire de fines épaisseurs, de pouvoir jouer avec sa transparence lui donnant un aspect organique, de peau et donc de pouvoir créer des sculptures où la perception du volume ne s’arrête pas à la surface.

Ainsi pour son intérêt symbolique, une matière noble qui sublime et contraste avec la ruralité, mon thème de recherche.

quartiers

bas-reliefs en terre - projet de bas-reliefs en porcelaine - 40x40cm
“viande” parle de cette histoire oubliée du monde paysan, de notre rapport à ces corps meurtris d’hommes et de bêtes d'abattoirs.

Le veau  est l'unique sujet de cette série. Un animal sans valeur, un produit d'industrie. Ici découpé, étiré, ré-assemblé, sa valeur esthétique s'impose, s'humanise parfois.

Le veau, c'est un destin tragique.
Celui d'une chair qui restera viande.
lait
terre crue - 35 x 20cm
projet en marbre blanc - 120 x 60cm
Cette pièce est un retour au figuratif du « veau ». Ici allongé, comme endormi, il s'expose dans toute sa candeur, sans défiance. Puis la pureté du lait, souligné par l'utilisation de marbre blanc, laisse place à l'anormalité de ses membres tendus et raides, ceux d'un veau mort-né.

Cette réalisation sera la plus complexe et nécessite beaucoup de travail préparatoire de maquettes et de dessins. L'utilisation de la pierre et plus particulièrement du marbre, est une manière de sanctifier le veau.

lait

sculpture en terre crue - projet de sculpture en marbre blanc - 120x60cm
Disponible en sérigraphie. Ecrivez-moi à chastel.art@gmail.com
Sculpture sur bois, pierre, terre

Taille de Pierre - Compagnons du Devoir

Moulage d'art



Meilleure Apprentie de France - Sculpture ornemaniste sur bois